ENP 2017, les résultats !

6 juin 2018

Enquête nationale de prévalence 2017, les résultats !

Les résultats de l’enquête nationale de prévalence (ENP) 2017 confirment les résultats des précédentes éditions de cette enquête quinquen­nale : un jour donné en France, un patient hospitalisé sur 20 présente au moins une infection nosocomiale et près d’un patient sur 7 reçoit un traitement anti­biotique.

Ces patients présentent un risque accru de compli­cations infectieuses compte tenu de leur âge (plus de la moitié ont 65 ans et plus), de leur terrain (près d’un patient sur 10 présente une immunodépression), mais aussi des actes médicaux ou chirurgicaux auxquels ils sont ex­posés (un patient sur 6 a subi une intervention chirur­gicale pendant son séjour, et un patient sur 3 est exposé à au moins un dispositif invasif : cathéter vas­culaire, sonde urinaire ou assistance respiratoire).

Les quatre infections les plus fréquentes sont, par ordre de fréquence décroissante : les infections uri­naires (plus d’une infection nosocomiale sur 4), les infections du site opératoire (une infection sur 6), les pneumonies (une infection sur 6) et les bactériémies (plus d’une infection sur 10).

 

A noter en 2017 :

  • la diminu­tion de la proportion de souches de staphylocoques résistantes à la méticilline (SARM),
  • l’augmentation des infections après chirurgie passant de 13,5% à 16% et se classant ainsi au deuxième rang des infections les plus courantes.

 

Les principaux résultats de l’enquête sont disponibles sur le site de Santé Publique France.

 

Cet article vous a été utile ?
Partagez-le !