Comment signaler ?

Signaler une infection nosocomiale

Le signalement externe des infections nosocomiales rares et particulières est une obligation légale et se fait via le logiciel sécurisé e-SIN.

 

Il contribue à la sécurité des patients :

  • au sein de l’établissement signalant, par les investigations menées et les actions d’amélioration mises en place,
  • à l’échelle nationale : épidémiologie, veille sanitaire, retours d’expérience.

Vous pouvez échanger avec nous sur le signalement via [email protected] ET [email protected]

 

Éléments d’informations :

 Obtention d’identifiants e-SIN

 Site de Santé Publique France

 Plaquette explicative sur le signalement

 Vidéo : Je signale ou je signale pas sur e-SIN ?

 Tuto : Le signalement externe

Signaler les infections associées aux soins (IAS) en établissement médico-social ou en ville

EMS rattachés à un établissement de santé :

o   Les épisodes d’IRA (infections respiratoires aigües, dont la grippe) et GEA (gastro-entérites aigües) doivent être signalées via le portail de signalement des événements sanitaires indésirables

Consultez l’instruction ministérielle

Ne pas effectuer de double déclaration sur l’application e-SIN

o   Les autres IAS,  comme les cas de gale par exemple, doivent être signalées via l’application e-Sin

 

En soins de ville et EMS non rattachés à un établissement de santé :

TOUTES les IAS sont à signaler via le portail de signalement des événements sanitaires indésirables

Signaler un événement indésirable grave associé à des soins (EIGS)

Tout EIGS répondant aux critères de l’article R1413-67 du code de la santé publique et précisé comme « un événement inattendu au regard de l’état de santé et de la pathologie de la personne et dont les conséquences sont le décès, la mise en jeu du pronostic vital, la survenue probable d’un déficit fonctionnel permanent y compris une anomalie ou une malformation congénitale » doit être signalé via le portail de signalement des événements sanitaires indésirables.

Plus d’informations sur le site de l’ARS Nouvelle-Aquitaine